Covid-19 / Homélies

 

Méditation pour la Pentecôte (31 mai)

Moi, le confinement, je sais ce que c’est !

Avant, il y avait les repas en commun, un choix d’activités, des visites nombreuses, des possibilités de sorties … maintenant, presque tout le temps dans une petite chambre où les aides-soignantes m’apporte le repas, plus de visites ni de sorties, pratiquement aucun contact, même avec les résidents de la même section, plus de messe dominicale, car il n’est pas possible de les organiser.

Si j’écris cela, c’est parce que, je pense que les apôtres ont vécu cela, non pas pour se protéger d’une pandémie, mais « par peur des Juifs ».

« Lorsque, nous le lisons dans l’Evangile, le premier jour de la Semaine (le jour de Pâques), Jésus vint, et il était là aux milieux d’eux, les portes du lieu où se trouvaient les disciples, étaient verrouillées par crainte des Juifs ». Jésus, par deux fois leur souhaite la paix et leur dit « Recevez l’Esprit Saint ».

Et cinquante jours plus tard, le jour de la « Pentecôte »,  « ils se trouvaient réunis tous ensemble », loin de la foule des pèlerins venus à Jérusalem pour la grande fête que les Juifs fervents, venant de partout, célébraient. Il se passa des choses extraordinaires : « «Soudain un bruit survint du ciel, comme un coup de vent : la maison où ils se trouvaient assis en fut remplie toute entière. Alors leur apparurent des langues de feu, qui se partageaient, et s’en posa une sur chacun d’eux. »

Que se passait-il de si extraordinaire, ce n’était pas d’un événement de ce monde ?  Il se passait ce que Jésus avait promis à ses apôtres le soir du Jeudi Saint, après la Dernière Cène : « Je vous dis la vérité : c’est votre intérêt que je parte, car si je ne pars pas, le Paraclet (l’Esprit Saint) ne viendra pas vers vous ; mais si je pars, je vous l’enverrai ». Evangile de Jean chap. 16, verset 7).  « Mais quand il  viendra, lui, l’Esprit de vérité, il vous guidera dans la vérité tout entière, car il ne parlera pas de lui-même, mais ce qu’il entendra, il le dira et il vous expliquera les choses à venir. »

Mais que se passe-t-il ? L’Esprit-Saint venu sur les apôtres provoque un total bouleversement sur eux et sur les autres.

  • Les apôtres s’étaient enfermés et voilà qu’ils ouvrent les portes et qu’ils sortent.
  • Ils parlent en d’autres langues.
  • Ils n’osaient pas parler de Jésus et Pierre fera un long discours à la foule : « Hommes d’Israël, écoutez ces paroles, Jésus la Nazaréen, cet homme que Dieu a accrédité auprès de vous par des miracles, des prodiges et signes qu’il a opérés par lui au milieu de vous …(cet homme) vous l’avez pris et fait mourir en le clouant à la croix par la mains des impies, mais Dieu l’a ressuscité ». (Actes des Apôtres chap. 1 versets 22 à 24).

Pour les « Juifs, résidant à Jérusalem, des Juifs religieux, venant de toutes les nations sous le ciel … c’est la stupéfaction et l’émerveillement … Comment se fait-ils que chacun de nous les entendent dans propre dialecte, sa langue maternelle ?  …  Nous les entendons  parler dans nos langues des merveilles de Dieu ? » (Actes des Apôtres chap. 1, versets 8 à 11). Il s’en suivit de nombreuses conversions.

Et pour nous ? La Pentecôte et le  don de l’Esprit, ce n’est certainement  un jour par an, cinquantième jour après la fête de Pâques, mais c’est tous les jours. « Quand il viendra, lui l’Esprit de vérité, il vous guidera vers la vérité tout entière » (Jean chap. 16, verset 13).

Pour nous, cette fête de Pentecôte 2020, vécue encore dans un certain confinement, doit porter ses fruits sans une plus grande ouverture dans nos familles, dans nos paroisses, dans nos Unités Pastorales … dans l’Eglise Universelle, entre toutes les Eglises et tous les hommes.

Demain dans notre vie et dans le monde ne doit être pareil à hier. Le Père envoie son Esprit sur chacun de nous. L’Eglise et le monde de demain dépendent de nous si nous croyons que nous donne à CHACUN  l’Esprit-Saint l’Esprit de vérité.

QUE TOUS SOIENT UN.
COMME TOI, PÈRE, TU ES EN MOI ET MOI EN TOI,
QU’EUX AUSSI SOIENT UN EN NOUS,
AFIN QUE LE MONDE CROIE QUE TU M’A ENVOYE.

Abbé Jean d’Hooghe


Fatal error: Uncaught Error: Call to undefined function WP_Optimize() in /home/users/s/scolidarite/www/UP/wp-content/plugins/wp-optimize/cache/file-based-page-cache-functions.php:160 Stack trace: #0 [internal function]: wpo_cache('<!DOCTYPE html>...', 9) #1 /home/users/s/scolidarite/www/UP/wp-includes/functions.php(4609): ob_end_flush() #2 /home/users/s/scolidarite/www/UP/wp-includes/class-wp-hook.php(287): wp_ob_end_flush_all('') #3 /home/users/s/scolidarite/www/UP/wp-includes/class-wp-hook.php(311): WP_Hook->apply_filters('', Array) #4 /home/users/s/scolidarite/www/UP/wp-includes/plugin.php(478): WP_Hook->do_action(Array) #5 /home/users/s/scolidarite/www/UP/wp-includes/load.php(960): do_action('shutdown') #6 [internal function]: shutdown_action_hook() #7 {main} thrown in /home/users/s/scolidarite/www/UP/wp-content/plugins/wp-optimize/cache/file-based-page-cache-functions.php on line 160