« La consolation, c’est un pas de danse ! »

 

« Chacun a fait comme il a pu, à cet instant-là, avec sa propre peine pour venir consoler la mienne. C’est magnifique, quelqu’un qui s’approche avec sa peine (…) La consolation, c’est une relation. C’est un pas de danse »

Ces mots sont d’Anne-Dauphine Julliand, qui témoignait récemment  à l’occasion de la sortie de son dernier roman Consoler et être consolé le mercredi 14 octobre 2020 devant une large assemblée.
Merci à elle pour ses paroles libératrices et bienfaisantes sur les larmes, sujet bien souvent tabou encore aujourd’hui.

À découvrir ici.

Ou encore  l’intégralité de cette conférence, « Consoler, être consolé » en suivant ce lien :  https://youtu.be/h2QL8yu_yUA