Pèlerinage diocésain à Lourdes : du 18 au 24 août 2022

 

 

Le thème d’année est « Allez dire aux prêtres… »*                                                 

Pour vous mettre l’eau à la bouche…

Nous avons accompagné en famille le pèlerinage diocésain de Malines-Bruxelles à Lourdes. On ne revient pas de Lourdes tout à fait comme avant et pour moi, quel ‘sursaut diaconal’ !

Imaginez la moitié des boiteux et des malades de Lourdes à Ostende, Coxyde ou Knokke…, ce serait la ruine de ces stations balnéaires !

Et pourtant, là, c’est le contraire : on a même trois étoiles pour une procession des malades dans le guide vert Michelin !

Pourquoi Lourdes ?

C’est ça le sens de Lourdes… Ce qui apparaît, lors des Apparitions à Bernadette, c’est la vérité de notre monde tel que l’Évangile voudrait qu’on le voie. Comme nous sommes parfois trop superficiels, nous nous contentons des apparences, mais, de temps en temps, une trouée se fait, que personne n’attendait.

Lourdes -qui accueille six millions de personnes « de toutes races, langues et peuples », et près de cent mille bénévoles chaque année- est ainsi ce lieu paradoxal où les personnes malades et handicapées sont au premier rang. Le monde apparaît alors tel que nous devrions le voir à la lumière de l’Évangile. Ne peut-on pas y lire que Jésus demandait à ce qu’on laissât venir à lui les petits enfants, les estropiés, les malades et les personnes handicapées ?

On voit, à Lourdes, une foule en attitude de prière et des gestes de charité innombrables, de la part des hospitaliers, des bénévoles, du personnel des sanctuaires, aux piscines, à la chapelle de la réconciliation… qui sont par eux-mêmes un enseignement.

Marie est notre mère

À Lourdes, Marie, Notre-Dame de Lourdes, nous est si proche que nous n’hésitons pas à nous en remettre à elle et à lui confier nos intentions. Elle reste toujours accessible, comme l’est une maman, pour chacun de ses enfants. Marie veille sur nous depuis que Jésus sur la Croix nous l’a donnée pour Mère. Elle révèle ainsi la puissance divine à l’œuvre dans une vie humaine, puisqu’elle témoigne, elle aussi, que « rien n’est impossible à Dieu » (Lc 1,37).

Je vous souhaite de vivre l’expérience de Lourdes et de vivre le « oui » de Marie -sa confiance totale au projet de Dieu sur elle-, tous les jours de notre vie.

Oui, AVE MARIA !

Christian Van Robaeys, Diacre permanent

 

Plus de renseignements par ici ou par là,ou auprès du diacre Christian Van Robaeys cvrdia@outlook.be