Pour une Église synodale : communion, participation et mission

 

La phase diocésaine s’ouvrira pour l’Archidiocèse Malines-Bruxelles le dimanche 17 octobre 2021 en la cathédrale de Bruxelles. La célébration, présidée par notre archevêque, réunira les différents conseils du diocèse et de ses vicariats. En raison des mesures covid encore strictes en Région bruxelloise, seules 200 personnes peuvent se réunir. Chaque vicariat a envoyé un nombre limité d’invitations personnelles.

Connectés ensemble digitalement

Mais chacun aura la possibilité de participer à cette célébration via Facebook et YouTube, sur lesquels la célébration sera diffusée en direct. Vous pouvez vous connecter via cette page sur Cathobel : https://www.cathobel.be/archidiocese-malines-bruxelles-lancement-synode/

Marcher ensemble

Par la suite, différentes initiatives seront vécues dans l’Archidiocèse et ses divers vicariats et services, pour marcher ensemble (suivant l’étymologie du mot « synode ») et écouter ce que l’Esprit dit à tous les baptisés.

Cardinal Jozef De Kesel : « Il devient de plus en plus évident que nous ne pourrons répondre à notre vocation que si nous le faisons ensemble. C’est là la signification même du mot « synode » : marcher ensemble. Voilà l’objectif du pape François : non pas une Église cléricale, mais synodale. Le pape est profondément convaincu que c’est ce que Dieu attend de son Église en ce troisième millénaire. Ce n’est qu’à cette condition que nous serons en mesure d’annoncer l’évangile de manière crédible. La synodalité n’est pas seulement une méthode pour le prochain synode, mais elle incarne aussi son contenu et son sujet.

De là le titre : « Pour une Église synodale ; communion, participation et mission ». Ces trois mots expriment précisément ce que l’on entend par une Église synodale : une Église qui cherche une communion vraie et vécue ; une Église où tous sont concernés dans une responsabilité partagée ; une Église qui veut rester fidèle à sa mission : faire connaître l’amour de Dieu au monde, un amour devenu tellement concret dans le Christ. Toute l’Église, du sommet à la base, est invitée à réfléchir, à se rencontrer et à entrer en dialogue. La question est de savoir comment devenir de plus en plus une Église synodale ».

Pour le document préparatoire du processus synodal : cliquez ici

Pour le Vademecum (en anglais): cliquez ici 

 

Cathobel, Publié le  par  – Modifié le  –  3 minutes