Quelques pépites de l’encyclique ‘’Fratelli tutti’’ du Pape François

 

‘’ Quand la dignité de l’homme est respectée et que ses droits sont reconnus et garantis, fleurissent aussi la créativité et l’esprit d’initiative, et la personnalité humaine peut déployer ses multiples initiatives en faveur du bien commun.’’

 ‘’Nous nous sommes gavés de connexion et nous avons perdu la fraternité.’’

 ‘’Saint François d’Assise « a écouté la voix de Dieu, il a écouté la voix du pauvre, il a écouté la voix du malade, il a écouté la voix de la nature et il a transformé tout cela en un mode de vie. Je souhaite que la semence de saint François pousse dans beaucoup de cœurs.’’

 ‘’L’espérance est audace, elle sait regarder au-delà du confort personnel, des petites sécurités et des compensations qui rétrécissent l’horizon, pour s’ouvrir à de grands idéaux qui rendent la vie plus belle et plus digne.’’

 ‘’Je ne dis plus que j’ai des « prochains » que je dois aider, mais plutôt que je me sens appelé à devenir un prochain pour les autres.’’

 ‘’Un être humain ne se réalise, ne se développe ni ne peut atteindre sa plénitude « que par le don désintéressé de lui-même ».

 ‘’La vie subsiste où il y a un lien, la communion, la fraternité et c’est une vie plus forte que la mort quand elle est construite sur de vraies relations et des liens de fidélité.’’

 ‘’ Nous, croyants, nous devons tous le reconnaître : l’amour passe en premier, ce qui ne doit jamais être mis en danger, c’est l’amour : le plus grand danger, c’est de ne pas aimer.’’

 ‘’Revenons à la promotion du bien.’’

 ‘’Servir, c’est en grande partie, prendre soin de la fragilité.’’

 ‘’Le service vise toujours le visage du frère, il touche sa chair, il sent sa proximité et même dans certains cas‘’souffre’’ et cherche la promotion du frère. Voilà pourquoi, le service n’est jamais idéologique puisqu’il ne sert pas des idées mais des personnes.’’

 ‘’Le monde existe pour tous, car nous tous, en tant qu’être humains, nous naissons sur cette terre avec la même dignité.’’

 ‘’Il n’y a d’ouverture entre les peuples qu’à partir de l’amour de sa terre, de son peuple, de ses traits culturels.’’

 ‘’Une culture sans valeurs universelles n’est pas une vraie culture.’’

 ‘’L’homme est tout autant l’être-frontière qui n’a pas de frontière.’’

 ‘’La terre est un prêt que chaque génération reçoit et doit transmettre à la génération suivante.’’ (Evêques du Portugal)

‘’Un individu peut aider une personne dans le besoin, mais lorsqu’il s’associe à d’autres pour créer des processus sociaux de fraternité et de justice pour tous, il entre dans « le champ de la plus grande charité, la charité politique »’’.

 ‘’Il n’y a pas de vrai peuple sans le respect de chaque personne.’’

 ‘’Ce n’est pas perdre son temps que d’aimer le plus petit des hommes comme un frère, comme s’il était seul au monde.’’

 ‘’Si je réussis à aider une seule personne à vivre mieux, cela justifie déjà le don de ma vie.’’

 ‘’Se rapprocher, s’exprimer, s’écouter, se regarder, se connaître, essayer de se comprendre, chercher des points de contact, tout cela se résume dans le verbe « dialoguer »’’.

 ‘’Les différences sont créatrices, elles créent des tensions et dans la résolution d’une tension se trouve le progrès de l’humanité.’’

 ‘’Une société est noble et respectable aussi par son sens de quête de la vérité et son attachement aux vérités des plus fondamentales.’’

 ‘’ La vie, c’est l’art de la rencontre, même s’il y a tant de désaccords dans la vie.’’

 ‘’La paix sociale est difficile à construire, elle est artisanale.’’

 ‘’Outillons nos enfants des armes du dialogue ! Enseignons-leur le bon combat de la rencontre !’’

 ‘’La bienveillance est une libération de la cruauté.’’

 ‘’La bienveillance suppose valorisation et respect, elle transfigure profondément le mode de vie, les relations sociales et la façon de débattre et de confronter les idées, lorsqu’elle devient culture dans une société. Elle facilite la recherche du consensus et ouvre des chemins là où l’exaspération détruit tout pont.’’

 ‘’La vérité est une compagne indissociable de la justice et de la miséricorde. Toutes les trois sont essentielles pour construire la paix.’’

 ‘’Notre société gagne quand chaque groupe social, se sent vraiment à la maison. Dans une famille, les parents, les grands-parents, les enfants sont de la maison ; personne n’est exclu. Si l’un d’eux a une difficulté, même grave, bien qu’il l’ait cherchée, les autres vont à son secours, le soutiennent ; sa douleur est partagée par tous.’’

 ‘’Nous sommes appelés à aimer tout le monde, sans exception.’’

 ‘’La bonté n’est pas faiblesse, mais vraie force capable de renoncer à la vengeance.’’

 ‘’La vraie réconciliation se réalise plutôt dans le conflit, en le dépassant par le dialogue et la négociation transparente, sincère et patiente.’’

 ‘’Il est très sain de faire mémoire du bien.’’

 ‘’Le pardon n’implique pas l’oubli.’’

 ‘’La guerre est la négation de tous les droits et une agression dramatique contre l’environnement.’’

 ‘’Dieu présent est un bien pour nos sociétés. Chercher Dieu d’un cœur sincère, à condition de ne pas l’utiliser à nos intérêts idéologiques ou d’ordre pratique, nous aide à nous reconnaître comme des compagnons de route, vraiment frères.’’

 ‘’Pour nous chrétiens, la source de dignité humaine et de fraternité se trouve dans l’Evangile de Jésus-Christ.’’

 ‘’Dieu ne regarde pas avec les yeux, Dieu regarde avec le cœur. Et l’amour de Dieu est le même pour chaque personne, quelle que soit sa religion. Et si elle est athée, c’est le même amour.’’

 ‘’Chacun de nous est appelé à être un artisan de paix, qui unit au lieu de diviser, qui étouffe la haine au lieu de l’entretenir, qui ouvre des chemins de dialogue au lieu d’élever de nouveaux murs.’’

 ‘’Priez Dieu pour que je sois vraiment le frère de toutes les âmes.’’

(Charles de Foucauld)

 

 

Voici, à la fin de l’encyclique, le texte que notre Pape a composé avec le Grand Imam Ahmad Al-Tayyeb. Un appel à la paix, à la justice et à la fraternité …

  • Texte qui devrait être lu dans toutes les églises, les mosquées, les synagogues, les temples …

Et quelle formidable homélie qui n’aurait besoin d’aucun commentaire !!

‘’Au nom de Dieu qui a créé tous les êtres humains égaux en droits, en devoirs et en dignité, et les a appelés à coexister comme des frères entre eux pour peupler la terre et y répandre les valeurs du bien, de la charité et de la paix.

Au nom de l’âme humaine innocente que Dieu a interdit de tuer, affirmant que quiconque tue une personne est comme s’il avait tué toute l’humanité et qui quiconque en sauve une est comme s’il avait sauvé l’humanité entière.

Au nom des pauvres, des personnes dans la misère, dans le besoin et des exclus que Dieu a commandé de secourir comme un devoir demandé à tous les hommes et, d’une manière particulière, à tout homme fortuné et aisé.

Au nom des orphelins, des veuves, des réfugiés et des exilés de leurs foyers et de leurs pays : de toutes les victimes des guerres, des persécutions et des injustices : des faibles, de ceux qui vivent dans la peur, des prisonniers de guerre et des torturés en toute partie du monde, sans aucune distinction.

Au nom des peuples qui ont perdu la sécurité, la paix et la coexistence commune, devenant victimes des destructions, des ruines et des guerres.

Au nom de la « fraternité humaine » qui embrasse tous les hommes, les unit et les rend égaux. Au nom de cette fraternité déchirée par les politiques d’intégrisme et de division et par les systèmes de profit effréné et par les tendances idéologiques haineuses qui manipulent les actions et les destins des hommes.

Au nom de la liberté, que Dieu a donnée à tous les êtres humains, les créant libres et les distinguant par elle.

Au nom de la justice et de la miséricorde, fondements de la prospérité et pivots de la Foi.

Au nom de toutes les personnes de bonne volonté, présentes dans toutes les régions de la terre.

Au nom de Dieu et de tout cela, nous déclarons adopter la culture du dialogue comme chemin ; la collaboration commune conduite ; la connaissance réciproque comme méthode et critère.’’

Et pour terminer ce ‘’florilège’’ de phrases fortes de notre Pape dans cette dernière encyclique qui, à mes yeux, est son encyclique testamentaire ; cette très belle prière à Dieu :

Seigneur et Père de l’humanité,

Toi qui as créé tous les êtres humains avec la même dignité ;

Insuffleen nos cœurs un esprit de frères et sœurs.

Inspire-nous un rêve de rencontre, de dialogue, de justice et de paix ;

Aide-nous à créer des sociétés plus saines et un monde plus digne, sans faim, sans pauvreté, sans violence, sans guerres.

Que notre cœur s’ouvre à tous les peuples et nations de la terre, pour reconnaître le bien et la beauté que tu as semés en chacun pour forger des liens d’unité, des projets communs, des espérances partagées.

Amen !

 

 

 

Merci à Christian Boucquéau de nous avoir partagés ceci ☺