29 mai 2024
À la une

Bonne fête de la Divine Miséricorde!

Le pape St-Jean Paul II a dédié ce deuxième dimanche de Pâques à la miséricorde divine lorsqu’il canonisa sœur Faustine, religieuse polonaise.

Elle avait reçu de Jésus un message de miséricorde que certains ont qualifié « d’antibiotique contre le dérèglement de notre société ».

En envoyant les Apôtres remettre les péchés, Jésus veut manifester que la puissance de la Résurrection est aussi et d’abord une puissance de pardon.

 

La miséricorde de Dieu retentit le Jour de Pâques. Elle éclate depuis les Actes des Apôtres, quand, rassemblés, nous célébrons la mémoire du Ressuscité. Il se tient là aujourd’hui, au milieu de nous.

 

Le grand signe dont le monde a besoin aujourd’hui, c’est de découvrir des chrétiens ressuscités, heureux de vivre, heureux de risquer leur vie pour les autres, heureux de croire en Jésus Christ, heureux de venir se ressourcer auprès de Lui … des chrétiens qui ont foi en l’avenir.

 

En ce dimanche pascal, Jésus ressuscité se manifeste à nous. Que l’eucharistie pascale célébrée soit source de vie. Qu’elle ravive notre joie de croire :

« Mon Seigneur et mon Dieu !